dimanche 18 mars 2012

MINOTAURE / création 2012-2013



minotaureaffiche -->


DISTRIBUTION
création collective

Conception, écriture, mise en scène, jeu :
Johanna Classe
Charles Compagnie
Ellénore Lemattre
Julia Ragain

Création lumières, régie :
François Cordonnier


PRÉSENTATION DU SPECTACLE
Le mythe du Minotaure est l’allégorie d’une forme de déviance. Figure du bâtard, Minotaure est le fruit d’une union contre nature et de la faute. Il est le symbole de la monstruosité qui fait de lui le bouc émissaire. Cet être hybride est enfermé dans le labyrinthe car on craint sa sexualité dévorante. Le bâtard est rendu monstrueux pour souligner l’interdit d’une sexualité hors nature, hors norme et adultérine.

Pasiphaé, Ariane, Minos, Thésée : ces modèles antiques sont autant de carcans dans lesquels on enferme encore aujourd’hui celles et ceux dont la sexualité est qualifiée de « déviante ».

Les deux formes proposées par la compagnie [ta zoa] prolongent, dix ans après, les travaux engagés par le collectif des mandragores en 2001 avec le spectacle [karnaj].

Sexualité, animalité, déviances et normes sociales sont analysées à travers le prisme du mythe du Minotaure afin d’être déconstruites, et recomposées en une forme esthétique parfois provocante, mais toujours dans une recherche de compréhension de la société contemporaine, dans toute sa complexité et ses facettes cachées, volontairement ou non.

Ainsi le personnage du Minotaure n’est pas ici le monstre hyper viril que l’on pourrait croire, mais au contraire une figure hybride ambiguë, dont l’étrangeté devient transgressive au regard des tabous établis. Les archétypes des genres que sont tous les personnages qui l’accompagnent au long de son histoire deviennent tantôt des clichés, tantôt des figures surprenantes de leur transgression.

Le mythe ainsi déconstruit nous interroge intimement et nous amène à reconsidérer les codes régissant les rapports entre les genres à l’heure des nécessaires émancipations, parfois violemment, mais souvent avec décalage et dérision.


Le projet MINOTAURE se décline en deux modes de représentation distincts : la performance, et le spectacle.
La durée de cette performance est de 25 minutes. 
Le spectacle dure 50 minutes
Il sera enrichi de textes, d’éléments narratifs, d’un environnement sonore, d’un décor et d’éléments plastiques et scénographiques.


letaureau




CRÉATION 
AU THÉÂTRE DE LA VERRIÈRE À LILLE

Résidence de création à partir du 17 janvier 2013
Représentations du 23 au 27 janvier 2013
La Verrière / Théâtre de la découverte
28 Rue Alphonse Mercier à Lille
Réservations : 03 20 54 96 75  










Aucun commentaire:

Publier un commentaire